PSG, tout ça c’est à cause de Strasbourg !


C’est bon, le soufflet est retombé ! Il y a une semaine, avaient lieu les huitièmes de final retour de la Ligue des Champions, un match ou le grand, le beau, le majestueux Paris Saint-Germain affrontait la petite équipe de quartier de Manchester United. Après un match aller maitrisé par les coéquipiers du futur Ballon d’or Mbappe, ils ont subit une Honte Tada (2 ans après la remontada face aux paysans de Barcelone) en perdant 3-1 à domicile et ça, c’est à cause des bouchers de Strasbourg.

Zemzemi devant la Cour Pénale Internationale

Car oui, si le PSG est aujourd’hui la risée de l’Europe, c’est uniquement de la faute des Strasbourgeois. D’un Strasbourgeois plus particulièrement : Moataz Zemzemi. Avec un nom pareil, nul besoin de vous dire qu’il est coupable. Ce mec a eu l’outrecuidance de chatouiller les chevilles fragiles du plus grand footballeur de tous les temps : Neymar da Silva Santos Júnior. Résultat, celui qui mérite les 5 ballons d’or de Messi (on sait tous qu’il les doit à Neymar), est éloigné des terrains pour 3 mois. Heureusement que, comme chaque année, son anniversaire et celui de sa sœur lui font éviter la dépression – hamdoulah comme dirait son père.

Revenons-en à notre mouton, sans un Zemzemi, qui a eu l’arrogance de vouloir déposséder Neymar de son bien : le ballon, le virtuose du plongeon artistique aurait sûrement permis à son équipe de laminer l’équipe C de “Baby Face” Ole Gunnar Solskjear. Comme il l’avait fait l’année dernière contre le Real Madrid… ah non, il était aussi blessé. Au temps pour moi !

Pour autant, sans ce match de coupe de France face à Strasbourg et sans l’anniversaire de sa sœur, Neymar aurait été sur la pelouse. Nul doute que par des dribbles comme ceux effectués sur Abdelhamid, Soumaoro, Sorbon, Pallois, Martinez et autres cadors des défenses de Ligue 1, il aurait fait gagner à lui seul le PSG. Tout ça donc, à cause de Zemzemi, ce qui lui vaut – et c’est mérité – une comparution immédiate devant la Cour Pénale Internationale de La Haye pour sa responsabilité claire et flagrante dans la honte footballistique mondiale dont a été victime l’équipe de Nasser.

Goncalves et Laurey poursuivis pour apologie de terrorisme

Le méchant Zemzemi a de la chance dans son malheur, comparaissent avec lui : Anthony Goncalves et Thierry Laurey, futurs compagnons de cellule. Les deux coupables Strasbourgeois avaient défendu avec ferveur l’agression insupportable de Zemzemi sur le grand, l’immense, le vénéré Neymar. Le premier était même allé jusqu’à insulter le Roi Neymar en prétendant que le brésilien était le seul fautif, de par ses nombreuses provocations balle au pied. Le bougre.

De même pour Thierry Laurey, qui en conférence de presse dédramatisait les agressions de Zemzemi, ce qui a été qualifié par la cour pénale internationale comme “Apologie du terrorisme footballistique”. Les deux comparses risquent 20 coups de fouet donnés directement par le président Nasser.

Arrêtez d’incriminer le PSG, ils n’y sont pour rien !

Affaire à suivre.

Peace & C’est la Hooonte !

Stay tuned baby !
Facebook
Facebook
Instagram

Aucun commentaires

Laisser un Commentaire