VLOG – Candealer au Marrakech Du Rire !

Depuis plus de 8 ans, Jamel Debbouze et sa team organisent à Marrakech (Ndlr, Au Maroc) un festival de l’humour francophone. Dans le majestueux écrin du Palais Badii, des comiques de tous bords se relaient pour faire pisser de rire l’assistance.

Comme chaque année M6 diffuse l’événement ce soir en prime-time, Candealer va vous en faire découvrir plus sur le MDR 2k18 (oh yeah my nigga) et notamment sur la partie “off” non diffusée.

Un chauffeur de salle qui s’est fait chauffer

A 21h pétante, un chauffeur de salle grimpe sur l’estrade pour expliquer comment va se dérouler le spectacle et comment celui-ci va être filmé. L’occasion aussi de faire gagner des cadeaux au public. Surement l’un des meilleurs moments de l’événement. Je m’explique. Soyons clairs, je n’ai rien gagné à leur jeu bidon, si ce n’est un fou rire.

En effet, suite à un jeu lancé par la Royal Air Maroc, le chauffeur de salle demande au public de regarder sous les sièges, l’heureux gagnant trouvera sous le sien, deux billets pour une destination de son choix. Bingo, un mec, pas très loin de nous, jubile, une enveloppe à la main. Il monte sur la scène à l’appel de ce fameux chauffeur de salle. Une montée digne des show US, portable et application Snap à la main du gagnant qui souhaite immortaliser ce moment.

Après avoir fait le showman (crampe au chauffeur, danse chaloupée, selfies avec les footballeurs, et autres fantasqueries), le chauffeur découvre le pot-aux-roses ! Ce génie, n’avait en fait rien gagné et n’est descendu sur scène qu’avec ses propres billets du MDR18 pour faire croire qu’il avait trouvé l’enveloppe. Une mascarade, qui sera le meilleur happening de la soirée. Le génie quittera la scène sous les rires et les applaudissements du public et avec la haine du chauffeur de salle !

Ines Reg en première partie

Les petits plus du spectateur du Marrakech du Rire, profiter de la première partie pour découvrir un artiste qui ne sera pas diffusé à la télé. Pour l’occasion c’était la petite (par la taille en tout cas) Ines Reg qui avait l’honneur d’ouvrir le spectacle humoristique.

Cette boule d’énergie a pendant 20 minutes tenté de faire rire une audience qui ne la connaissait pas (ou peu), mission très réussie ! Traitant des thèmes habituels du One Man Show, comme les relations amoureuses et le physique, Ines a envoyé quelques punchlines dans un style très caractéristique. Avec un auto-dérision maîtrisé comme très peu !

Je vous invite à aller voir ce qu’elle fait, elle a de l’avenir la petiote, parole de mec pas marrant.

Place au Show

La première partie terminée, place au spectacle comme vous le connaissez. Avec Jamel Debbouze en Maître de Cérémonie et ses convives qui se relaient pour faire marrer des spectateurs sapés comme jamais ! Le tout sous les yeux de nombreux guests comme les footballeur David Ginola, William Galas (en lousdé), Maxime Lopez, les Fils Zidane, etc, ou encore les acteurs Kad Merad, Gerard Lanvin.

Au programme des noms connus comme Elie Semoun, Jeff Panacloc, Malik Bentalha, Anne Roumanoff… Mais aussi des moins connus comme Roman Freyssinet. En parlant d’Anne Roumanoff, c’était clairement le bide de la soirée. Jouant le rôle d’un Coach Canadien, il n’y avait rien  de marrant et un accent canadien que mon Grand-Père berbère maitrise mieux. Vous vous ferez votre propre idée ce soir…

Pour les cartons de la soirée, vous vous doutez que les locaux de l’étape ont fait le taf. A l’image de Gad El Maleh et son mini-happening à distance (il n’était pas présent physiquement), de Malik Bentalha et son succès grandissant depuis sa dernière apparition il y a trois ans, mais surtout Ahmed Sylla !

Celui qui a prit son envol grâce au MDR2016 est revenu en terrain conquis. C’est d’ailleurs avec Malik Bentalha les deux artistes ayant eu droit à une standing ovation !

Mention spéciale pour Jeff Panacloc, qui comme à son habitude, a eu les faveurs du public grâce à Jean-Marc, sa marionnette. Une marionnette plus marrante qu’Anne Roumanoff. Comme à son habitude il a su clasher Jamel Debbouze avec humour.

Enfin, il y avait le grand Eric Antoine. Grand, déjà par sa taille. Le mec était impressionnant sur la scène, même ceux en haut de l’estrade, pouvaient compter ses poils de nez (il en a 36 dans la narine gauche). Même si son tour de magie était loin d’être ouf, le personnage et son côté rien-à-foutre à bien fait marrer le public du palais Badii.

Pour ne pas vous spoiler (même si c’est déjà fait), la diffusion sur M6 qui aura lieu ce soir, vous montrera en chair et en os (surtout en plasma) ce qu’il s’est passé, donc je vais m’arrêter là. Enfin pas vraiment, comme j’ai pensé à vous, voilà une vidéo en vite F, qui vous permettra de mettre des images sur les nombreux mots que j’ai pondus, on dit merci qui (gros pervers) ?

 

Peace&PissedeRire

Ne ratez rien, suivez-nous !

Président du Fan Club des 2be3

Aucun commentaires

Laisser un Commentaire