2017, l’année du sport ?

Strasbourg n’est pas seulement la ville de la choucroute, de la bière et des bretzels ! La France s’en rend compte notamment grâce aux deux clubs sportifs phares de la ville, le Racing Club de Strasbourg Alsace au foot et la SIG au basket. Si la SIG domine avec malchance (finaliste malheureux des 4 dernières finales du championnat de Pro A) le basket français depuis plus de 4 ans, le Racing, quant à lui, refait surface et de quelle manière !

Racing, un retour de l’Enfer

On l’annonçait mort et enterré après une gestion calamiteuse des présidents Ginestet et Hilali et une descente dans le monde amateur en 2012. C’était sans compter sur le sauveur Marc Keller, qui a depuis repris le club en main et assaini sa gestion. Le moins que l’on puisse dire c’est que ce sacré Marco est en train de réussir son pari ! Sous sa présidence le club est remonté de 4 divisions et est même sur le point (on croise les doigts) de retrouver sa place parmi l’élite du football français ! Qu’on ne s’y trompe pas, toute la France (sauf vers Metz là-bas pour une histoire de jalousie) attends le retour au premier plan du club qui a fait éclore des Olivier Dacourt, Franck Leboeuf, Youri Djorkaeff et consorts. Grâce à un palmarès enviable et des supporteurs timbrés, les connaisseurs du ballon rond ont hâte de revoir La Meinau bouillonner en Ligue 1. Pour y arriver, les ciel et blanc peuvent donc compter sur leur public qui répond présent à chaque rencontre. Si tu veux entrer dans l’arène et vibrer aux chants des Ultra Boys 90 (nom des supporteurs Strasbourgeois), grouilles toi ! Il ne reste que deux matchs à domicile et les places y sont de plus en plus rares !

La SIG, enfin la bonne année ?

Dans le Basket, Strasbourg marche sur la France depuis de nombreuses années et se fait une fracture du péroné au moment d’aller cherche le Graal. Après avoir échoué 4 fois d’affilé en finale des Play-Off, c’est peut-être la bonne année pour la SIG. Avec une grosse expérience et soutenu par la SIG Army (les supporteurs de la clique d’Ntilikina), la SIG devrait arriver aux Play-Off (tournoi final du championnat qui se joue entre les 8 premiers), sans le costume de favori qui lui allait trop grand jusque-là. Actuellement 3e, les rouges joueront encore 3 matchs à domicile avant d’entamer les Play-Off. L’occasion pour toi d’ouvrir ton esprit sportif et d’aller voir ce qu’est une ambiance de Pro A (nom du championnat de basket français). On est loin du show à l’américaine de la NBA, mais le spectacle est au rendez-vous sur le parquet et le Rhénus y résonne comme jamais, sous les acclamations de la SIG Army. Avec les Play-Off, qui arrivent il devrait y avoir encore au minimum 5 match au Rhénus de Strasbourg.

On croise les doigts pour que le Strasbourg du Sport soit à la fête d’ici l’été !

 

Ne ratez rien, suivez-nous !

Président du Fan Club des 2be3

Aucun commentaires

Laisser un Commentaire